Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

altermundo

  • Le destin de l'humanité

    J'ai rencontré un homme peu commun.

    Il a fait plusieurs fois le tour du monde, et a appris beaucoup de choses.
    Par les différentes philosophies, personnes rencontrées, et expériences vécues, en complément de ce que l'Occident lui a apporté.

    C'est un "Guide" pour moi, et pas seulement.
    C'est un "Guide" pour nombre d'humains qu'il aide indirectement, comme il peut, s'adaptant à chacun.

    Ce qu'il a appris de notre monde sur cette Terre, et de ce qu'il y a "Autour", il ne le confie pas facilement. Car, même si la technologie est avancée, l'humain lui, est très en retard et n'est pas prêt à entendre certaines choses.

    Ne serait ce que la Destinée vers laquelle il se dirige à grands pas. Sa propre disparition

    terrestre, nécessaire !

    Difficile d'entendre et d'accepter sagement

    cela ! Sauf si .... !

    Oui, sauf si on a fait suffisamment de travail sur soi pour vérifier qu'il existe : Autre chose, ailleurs !
    Une autre chose qui ne fait pas partie du monde matériel et encore moins des habitudes conceptuelles primaires humaines.
    Certains scientifiques nomment cela "le monde de l'information" sans savoir ce qui se cache derrière, et qui est pourtant devant leur nez.

    Mais toutes ces explications, tous ces éléments, l'humain les a déjà découverts.
    Il en dispose facilement par le biais de certaines connaissances scientifiques parfaitement établies et vérifiées, accessibles par tous.

    Depuis la nuit des temps, et encore aujourd'hui, l'humain a "vénéré, idolâtré" des entités imaginaires, il les a mêmes nommées et a érigé pour elles, des temples. Il a fait des guerres en leur nom. Il se cache même derrière elles lorsqu'il refuse d'aimer son prochain et préfère lui faire du mal, voire le tuer, parce que c'est plus "facile" de juger et de condamner, que d'Aimer.

    Le "Guide" m'a dit "Aucune de ces entités n'existe autrement que dans l'imagination humaine". Il n'existe même pas d'anges, d'archanges, de dieux ou autres projections telles que l'humain est maladivement habitué à les construire dans ce qui lui sert d'Esprit, qu'il préfère transformer en Espoir.
    Il ne fait que repeindre depuis des millénaires, les murs de sa propre prison ou les barreaux qui l'y enferment, alors que la porte dans son dos, est cependant, et depuis toujours, grande ouverte.

    Il existe bel et bien "autre chose".

    Cette "autre chose", ça n'est ni plus ni moins qu'une masse immense d'Energie, dont nous faisons partie. L'Energie de la Vie, celle qui "Nous a éclairés" il y a 13.7 milliards d'années, celle qui est "notre Origine", celle qui est partout, en chacun de nous, dans nos propres cellules, dans l'air, la terre, l'eau et tous les éléments qui composent Tout notre environnement, ciel, espace, univers.

    Nous sommes seuls face à notre Destin.
    Nous pouvons cependant exister de façon "énergétique" et pas uniquement "incarnés dans la matière".

    Mais pour découvrir cela, une technologie avancée ne suffit pas.
    D'ailleurs elle ne sert à rien, si ce n'est qu'à tenter de nous réveiller, lorsque nous découvrons des informations que nous refusons de considérer, tellement nous sommes contaminés, malades de nos peurs.

    La seule façon d'y accéder, est de parvenir à développer un "Etat d'Esprit".
    Ainsi que la voie quantique nous invite subtilement à le faire, par le biais de ses mécanismes apparemment sophistiqués mais d'une grande simplicité, pour peu qu'on veuille bien chausser la bonne paire de lunettes.

    Il n'y a pas d'autre voie dans la "Matière".

    Le temps n'existe pas.
    Sinon, qui pourra démontrer au moins son début, son réel point de départ ?
    Les scientifiques ont essayé, ils n'y sont pas parvenus.
    Einstein l'a effleuré avec sa "Théorie de la Relativité".

    Lorsqu'un être meurt, "son temps" s'arrête mais pas celui des autres.
    Et "après Nous", ce "temps imaginaire que nous avons créé artificiellement" continuera de la même façon, comme il le faisait "avant Nous".
    C'est cela "l'Eternité".
    Merci.

    Beonard