Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

altermundo - Page 2

  • 16/02/2017 Suite histoire vraie du 19/09/2016

    Bonjour ! Comment allez vous ?

    Voici donc la suite de cette histoire vraie du 19.09.2016 !

    Pour ceux qui n'ont pas lu toute l'histoire vraie,

    sachez qu'il s'agit de la misère vécue par un homme d'une cinquantaine d'années, livré à lui même durant plus d'un an seul dans son studio, souffrant de pathologie nécessitant un

    accompagnement médical dont notre société se foutait complètement, jusqu'à un article sur

    internet qui a "réveillé" certaines responsabilités endormies !

    Pendant tout ce temps, bien entendu, ce sont les

    "citoyens", les "résidents" de la Résidence du Lycée à Mont de Marsan qui ont fait les frais de ce laxisme

    social et politique volontairement et habituellement

    organisé.

    Ben oui, la misère sociale, ça rapporte rien, et ça coûte cher !

    J'avais mis en évidence, non pas le dérangement et

    l'inquiétude bien réels que cette "victime civile"

    occasionnait à son voisinage, mais cette

    "misère forcément partagée" dans une civilisation dite évoluée, au 21ème siècle, sur

    "l'abandon social et politique" d'un cinquantenaire

    malade dont personne ne s'occupait , et dans quelles conditions de vie (coupure de son électricité durant

    plusieurs mois) Une Honte !

    C'est fait, les choses ont bougé, il est parti plusieurs

    semaines de la résidence, vraisemblablement pour un établissement

    médicalisé, et il est revenu dans son petit studio, AVEC L'ELECTRICITE !!!

    Et les résidents lui souhaitent un bon retour !

    Il ne fait plus de bruit, il est bien habillé, a les cheveux coupés, bref, il ressemble plus à un "Humain", et, comme lui, les

    résidents ont retrouvé une certaine sérénité !

    Et apparemment, "un suivi l'accompagne" !

    Il était temps !

    Pourquoi en arriver à ces extrémités pour que des

    "responsables" bougent ???

    Pourquoi ne bougent ils pas "avant" ou "pendant" ?

    Facile, au milieu de tout cela, il y a "l'argent" !

    Toujours ce fameux critère de "rentabilité" dans un système qui crée lui même la misère et refuse

    ensuite de s'en occuper.

    Cela n'empêche nullement ce fameux "argent" de

    circuler dans certaines poches !

    La misère des uns fait la richesse des autres, ça n'est pas d'aujourd'hui, espérons que cette sympathique

    petite Résidence cesse d'attirer l'attention, sans quoi, une autre histoire vraie pourrait voir à nouveau le jour !

    On pourrait lui trouver un titre fumant, comme : Comment passer "habituellement" des annonces pour louer

    "meublé" avec un "bail vide" et ainsi opposer un refus de rembourser les cautions d'entrée lorsqu'elles sont

    légalement réclamées par l'occupant des lieux, "croyant" que seul un préavis "d'un mois" est alors suffisant ??? Ou peut être pour d'autres raisons ... ??

    Ou comment louer certains logements "conventionnés" de moins de 20m², sans double vitrage pour la plupart, délabrés, vieux, plus de 300 euros par mois pour des occupants "non autonomes" souvent "sous tutelle", et parfois même "sans tutelle" (voir histoire vraie) ?

    Occupants qui ne posent aucune réclamation, puisqu'ils ne travaillent jamais, ne paient pas "personnellement" de leurs deniers, vivent souvent plutôt la nuit, attirant une certaine "faune et flore" dans l'environnement, dont

    certains ont pu faire les frais, graves (incident de

    Novembre 2016), un visiteur attaqué vers 23h "dans le hall" de la Résidence par des "éléments extérieurs" et

    hospitalisé en suivant pour blessures sérieuses !

    Vous n'y croyez pas ? Demandez à la Police, elle vient assez souvent dans le secteur, et heureusement d'ailleurs !

    Ben oui, ça se passe comme ça là-bas, et ça n'est pourtant pas dans le Bronx,

    mais bien en France ...

    La routine, quoi !

    Au moins, j'aurai fait un bon geste pour que ce monsieur cinquantenaire ait une vie plus humaine, plus décente, plus respectueuse, et c'est ça qui compte.

    La misère finalement, c'est aussi tous ces

    "Grands responsables" persuadés de l'être, et qui jouent cette piètre comédie, dans un monde "évolué" en croyant qu'ils sont des gens "importants" !

    La Preuve !

    Allez, Salut